EXECUTIVE SUMMARY
Au terme de ce 1er trimestre 2022, 66 sociétés cotées représentant plus de 99% de la capitalisation boursière de la cote ont publié leurs indicateurs trimestriels. Ces annonces interviennent dans un contexte inflationniste inédit tant au niveau international que local.

À l’analyse des communiqués trimestriels des sociétés cotées et sur la base de nos échanges avec les différents opérateurs économiques du marché, nous ressortons avec 5 messages clés :

- Au terme du T1-22, les revenus agrégés de la cote affichent une croissance soutenue de 14,8%, passant à 71,4 MMDH contre 62,2 MMDH au T1-21. Il s’agit de la plus forte hausse observée depuis le déclenchement de la crise Covid-19. À l’origine, un effet prix très significatif suite à la répercussion d’une bonne partie de la hausse des intrants dans le prix de vente final. À titre d’exemples : l’énergie, les produits alimentaires, les matières premières, l’emballage et enfin, la logistique ;

- Les secteurs Mines, Energie, Agro-alimentaire et BTP sont les principaux contributeurs à la croissance des revenus de la cote, soit une hausse cumulée de 7.309 MDH justifiant ainsi près de 80% de la variation du chiffre d’affaires trimestriel de la cote ;

- Face à l’accélération des tensions inflationnistes à compter du mois de mai, les sociétés cotées devraient composer avec deux risques majeurs durant le second semestre 2022 :

- D’une part, des pressions plus visibles sur les niveaux de marge suite à l’écoulement des stocks constitués durant les derniers trimestres. À compter du mois de mai, le renouvellement des stocks devrait s’effectuer à des prix spot largement supérieurs aux niveaux moyens observés durant le T1-22 ;

- D’autre part, un éventuel ralentissement de la Demande justifié par un attentisme plus marqué de la part des acteurs économiques et ce, dans un contexte marqué par un renchérissement inédit des matières premières. La décélération de la croissance des ventes de ciment depuis le mois de décembre 2021 en atteste clairement.

- Nous anticipons deux évolutions disparates au sein du marché Actions. À compter du S2-22, les sociétés exportatrices devraient bénéficier d’une nette amélioration de leur profitabilité alors que les opérateurs qui dépendent principalement de la Demande locale s’efforceraient à dé-fendre leur niveau de marge historique ;

- Nous croyons que la récente correction de l’indice MASI est la traduction du changement de perception des investisseurs envers l’évolution des réalisations des sociétés cotées en 2022E ainsi qu’à l’égard des pressions haussières sur la courbe des Taux au Maroc. Ce sentiment se reflète clairement sur les résultats de l’AGR Indice de Confiance (Cf. AGR Indice de Confiance Maroc) et ceux de l’AGR Prime de Risque (Cf. AGR PDR Actions Maroc Mai-22).


Bonne lecture.
 

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Résultats sociétés cotées T4-21

Résultats sociétés cotées T4-21

Dans un contexte marqué par une croissance de l’économie marocaine de +4,9% au T4-21 contre un repli de -6,0% durant le même trimestre de l’année précédente, les sociétés cotées poursuivent le redressement de leurs résultats.

RESEARCH REPORT EQUITY

Sociétés cotées - Résultats au S1-21 & Révision des prévisions de croissance 2021E- 2022E

Le fort rebond des bénéfices de la cote au terme du premier semestre de l’année 2021 ne constitue pas une grande surprise pour le marché Actions.

Equity Décembre

Résultats sociétés cotées T3-21

Les réalisations opérationnelles des sociétés cotées au 3ème trimestre 2021 se sont opérées dans un contexte économique et boursier favorable.